Suivez-nous sur

Alabama Crimson Tide

Alabama champion national en battant Clemson 45-40 !

En s’imposant sur le score de 45-40 face aux Tigers de #1 Clemson lors du CFP National Championship 2016 joué au terme d’un match exceptionnel, le Crimson Tide de #2 Alabama devient champion national 2015 !

Crédit photo : Morgan Lagrée

Alabama champion national en battant Clemson 45-40 !

En s’imposant sur le score de 45-40 face aux Tigers de #1 Clemson au terme d’un match exceptionnel, le Crimson Tide de #2 Alabama remporte le CFP National Championship Game 2016 et devient champion national !

Avec ce succès, coach Nick Saban devient le 2ème coach de l’Histoire à remporter 5 titres de champion national. Il rejoint ainsi une autre légende du Crimson Tide d’Alabama, Paul « Bear » Bryant.

TE OJ Howard (Alabama) – Crédits photo : Christian Petersen/Getty Images North America

#2 Alabama (14-1) met ainsi fin à la série de 17 victoires consécutives de #1 Clemson (14-1), qui espérait gagner un premier titre national depuis 1981. Depuis sa défaite face à Ole Miss le 19 septembre dernier, le Crimson Tide a remporté 12 victoires d’affilée.

Pourtant, les Tigers de #1 Clemson n’ont pas démérité. Poussés par un QB Deshaun Watson stratosphérique (30/47, 405 yards, 4 TD, 1 INT et 73 yards au sol), qui atteint presque les 500 yards offensifs, ils échouent de peu face à une équipe du Crimson Tide de #2 Alabama ultra-efficace dans le 4ème quart-temps. Les joueurs de coach Dabo Swinney pensait avoir fait le plus dur en prenant le momentum en milieu de 3ème quart-temps.

Mais coach Nick Saban et son coordinateur offensif Lane Kiffin ont gardé leurs plus belles cartes en toute fin de match avec un onside kick et plusieurs big plays dans les airs qui auront fait basculer le match en faveur du Crimson Tide.

Sous-utilisé au cours de la saison, le junior TE O.J. Howard (5 réceptions, 208 yards, 2 TD) remporte le titre de MVP offensif de ce CFP National Championship grâce à trois réceptions d’anthologie de 51, 53 et 63 yards.

Le film du match

Après deux premiers drives dominés par les deux front seven, la puissance de la ligne offensive du Crimson Tide marqua son territoire avec un bloc à droite ouvrant une brèche énorme dans laquelle s’engouffra RB Derrick Henry (36 courses, 158 yards, 3 TD) pour un TD de 50 yards. 7-0 Alabama. Cela ne pouvait pas mieux commencer pour les champions de conférence SEC. Coach Nick Saban savait avant le match que la victoire passerait forcément par une grande performance de son leader offensif. Cette percée rassurait alors toute la Tide Nation.

Pourtant, loin d’être abattu, #1 Clemson réagit immédiatement. QB Deshaun Watson semblait alors en parfait contrôle dans la poche et il trouva superbement le redshirt freshman WR Hunter Renfrow (7 réceptions, 88 yards, 2 TD) en fond de end-zone pour un TD de 31 yards synonyme d’égalisation à 7-7. Les Tigers n’ont pas eu le temps de gamberger en revenant tout de suite au score.

QB Deshaun Watson, Clemson – Crédits photo : Ronald Martinez/Getty Images North America

Après un drive marqué par une belle réception de TE O.J. Howard de 25 yards, K Adam Griffith manqua sa tentative de FG de 27 yards. Les Tigers ne se firent pas prier et l’attaque up-tempo des Tigers frappa une seconde fois par le même… WR Hunter Renfrow, auteur de son 2ème TD sur réception d’un premier quart-temps qui se termine sur un score de 14-7 pour les Sud-Caroliniens. L’élan est alors du côté des champions de conférence ACC.

Mais, le second quart-temps commença par un big play défensif du Crimson Tide : une interception de S Eddie Jackson sur une passe clairement forcée par QB Deshaun Watson. Résultat immédiat : le second TD du vainqueur du trophée Heisman 2015, RB Derrick Henry, sur une course en force de 1 yard.

Les deux défenses prenaient alors le pas sur les deux attaques. Après un premier quart-temps explosif offensivement, la puissance athlétique des deux défenses qui imposait alors le rythme de la rencontre.

Puis, suite à un FG de #1 Clemson bloqué par DJ Pettway, la première mi-temps se conclut sans autre point ajouté au tableau d’affichage. Les Tigers pouvaient alors se mordre les doigts de ne pas avoir réussi à prendre les devants en toute fin de second quart-temps.

Toutefois, les deux équipes rentraient aux vestiaires avec le sentiment d’avoir réussi à capitaliser sur leurs forces : la puissance du jeu au sol pour #2 Alabama et la vitesse de la spread offense du côté de #1 Clemson.

Coup de théâtre sur le premier drive de #2 Alabama de la 2ème mi-temps. Après un 3-and-out de #1 Clemson, il ne faudra que deux jeux et une superbe passe de 53 yards QB Jake Coker (16/25, 335 yards, 2 TD) pour TE O.J. Howard pour que le Crimson Tide prenne les devants 21-14 !

Mais encore une fois, l’attaque de #1 Clemson parvint à remonter le terrain suffisamment pour réussir un FG de 37 yards par K Greg Huegel réduisant ainsi le score à 21-17 et enchaina avec un second drive de folie mené par un QB Deshaun Watson en feu. RB Wayne Gallman (14 courses, 45 yards, 1 TD) transperça alors le rideau défensif du Crimson Tide pour donner les devants 24-21 aux Tigers.

DB Adrian Baker (Clemson) et WR Calvin Ridley (Alabama) – Crédits photo : Sean M. Haffey/Getty Images North America

Le momentum venait clairement de basculer car l’attaque de #2 Alabama n’y arrivait plus sous l’énorme pression du front seven dominateur de #1 Clemson. RB Derrick Henry trouvait alors toujours quelqu’un sur son passage et QB Jake Coker était incapable de se connecter avec ses receveurs WR Calvin Ridley et WR ArDarius Stewart (2 réceptions, 63 yards). Et il aura fallu le 2ème sack du match de LB Rashaan Evans pour stopper une machine orange qui semblait alors inarrêtable.

Le 3ème quart-temps prit fin avec un score de 24-21 en faveur de Tigers qui paraissait alors prendre l’ascendant sur le Crimson Tide.

Mais comme face à #3 Michigan State, le quarterback de #1 Alabama, QB Jake Coker parvint à trouver un receveur en profondeur, WR ArDarius Stewart réussissant, sur 38 yards, LA réception du soir. Le Crimson Tide se contenta d’un FG mais égalisait le score à 24-24 à 10:34 de la fin.

C’est alors que coach Nick Saban sorta de sa boîte à surprise… un onside kick parfaitement exécuté et récupéré par le Crimson Tide ! Le premier tournant du match. Deux jeux plus tard, TE OJ Howard martyrisa le secondary des Tigers avec sa seconde réception de plus de 50 yards du soir pour un TD qui donnait une avance de 31-24 à #2 Alabama. Renversant !

#1 Clemson réduit l’écart à 31-27 grâce à un FG de 31 yards de K Greg Huegel avant que RB Kenyan Drake ne réussisse le 2ème tournant du match : un retour de kickoff de 95 yards pour un TD qui donna une avance de 38-27 au Crimson Tide. En 8 minutes, #2 Alabama venait de renverser la situation à son avantage. Il ne restait alors que 7 minutes à jouer et rien ne semblait pouvoir empêcher le Crimson Tide de filer vers le titre de champion national.

C’était mal connaitre des Tigers incroyablement courageux. Au prix d’un formidable drive marqué par une époustouflante course après réception de RB Wayne Gallman, #1 Clemson revint à 38-33 grâce à une réception de WR Artavis Scott (4 réceptions, 33 yards, 1 TD) pour un TD de 15 yards; QB Deshaun Watson manquant la conversion à 2 points.

LB Reggie Ragland (Alabama) – Crédits photo : Harry How/Getty Images North America

Le coordinateur offensif Lane Kiffin réserva alors sa dernière cartouche : profitant d’un cover 1 de la défense des Tigers, TE OJ Howard s’engouffra dans un trou béant que QB Jake Coker ne laissa pas passer.

Résultat : une réception de 63 yards qui ramenait le ballon sur la ligne des 14 yards de #1 Clemson.

Quelques jeux plus tard, RB Derrick Henry en profita pour inscrire son 3ème TD du match. #2 Alabama prenait une avance définitive, 45-33.

Un dernier effort des Tigers permit aux champions de conférence ACC de revenir à 45-40 suite à un TD sur réception de WR Jordan Leggett. Trop peu, trop tard. #1 Clemson venait de perdre son invincibilité.

#2 Alabama remporte le 16ème titre national de son Histoire et le 4ème en 7 ans.

Sous une pluie de paillettes dorées, coach Nick Saban et le Crimson Tide recevaient alors le Championship Trophy des mains de Bill Hancock.

Une soirée fabuleuse.

Notes d’après-match

L’ancien cornerback repositionné au poste de safety, S Eddie Jackson (5 plaquages, 1 sack), a été nommé meilleur joueur défensif de ce CFP National Championship 2016. Son interception dans le second quart-temps alors que le score était de 14-7 en faveur de #1 Clemson aura permis à son équipe de ne pas sombrer à un moment de la rencontre oû les Tigers semblaient prendre l’ascendant. Le Crimson Tide égalisera quelques jeux plus tard sur une course de l’inévitable RB Derrick Henry.

Cette victoire du Crimson Tide est la 13ème d’affilée face à des Tigers de Clemson qui n’ont plus battu le programme de Tuscaloosa (Alabama) depuis 1905. Alabama mène désormais la série 13-3.

Ce succès confirme également la réputation de coach Nick Saban de ne jamais manquer les grands rendez-vous. Après avoir battu Florida (2009), Georgia (2012), Missouri (2014) en finale de conférence SEC et Texas (2009), LSU (2011), Notre Dame (2012) et Clemson (2015), le coach du Crimson Tide remporte ainsi son 8ème Championship Game consécutif.

QB Jake Coker (Alabama) – Crédits photo : Christian Petersen/Getty Images North America.

Régulièrement stoppé par un front seven des Tigers dominateur en 1ère mi-temps, le vainqueur du trophée Heisman, RB Derrick Henry (158 yards au sol, 3 TD), aura tout de même dépassé le plateau des 100 yards au sol pour la 10ème fois de la saison battant ainsi le précédent record détenu par RB Mark Ingram (2009) et Trent Richardson (2011). Il conclut sa campagne 2015 avec un total de 2219 yards au sol et 28 TD, deux nouveaux records de la conférence SEC. Son TD au sol de 50 yards dans le 1er quart-temps aura été le premier coup d’éclat d’une soirée mémorable. Avec un total de 3591 yards au sol accumulés depuis son arrivée sur le campus de Tuscaloosa, il établit également le nouveau record de l’université Alabama détenu jusque-là par Shaun Alexander (3565 yards, 1996-99). Ce dernier était d’ailleurs présent sur la sideline lors de ce match. Enfin, RB Derrick Henry entre dans le cercle fermé des vainqueurs du trophée Heisman ayant remporté le titre national la même année rejoignant ainsi des joueurs comme QB Jameis Winston (Florida State, 2013), QB Cam Newton (Auburn, 2010), QB Mark Ingram (Alabama, 2009) ou QB Sam Bradford (Oklahoma, 2008).

QB Jake Coker a également réussi le meilleur match de sa carrière totalisant 335 yards à la passe pour 2 TDs. Comme souvent cette saison, il a su protéger la possession du ballon en évitant d’être intercepté. Sans jamais paniquer, il a parfaitement gérer le jeu offensif du Crimson Tide acceptant les sacks des Tigers en 1ère mi-temps pour mieux trouver ses receveurs après la pause. Profitant des systèmes « Cover 1 » de la défense des Tigers, qui souhaitait surtout contrôler la ligne de scrimmage pour stopper RB Derrick Henry, QB Jake Coker a pris le match à son compte avec trois passes d’anthologie de 51, 53 et 61 yards pour TE O.J. Howard et une superbe passe de 38 yards pour WR ArDarius Stewart sur un jeu crucial dans le 4ème quart-temps. Ancienne recrue 5 étoiles des Seminoles de Florida State, QB Jake Coker avait choisi de quitter le campus de Tuscaloosa (Florida) en 2013 suite à la titularisation de QB Jameis Winston à la tête de l’attaque des Seminoles. Après un an comme backup de QB Blake Sims, il a saisi sa chance en 2015 et conclut sa carrière universitaire de la plus belle des façons : en remportant un titre de champion national.

Dans la défaite, QB Deshaun Watson aura connu un match hors-norme atteignant presque les 500 yards offensifs. Véritable métronôme de l’attaque des Tigers, il a été un vrai cauchemar pour la défense du Crimson Tide forçant même coach Nick Saban à appeler un onside kick pour tenter de laisser sur la sideline le leader offensif de #1 Clemson.

On notera aussi l’énorme performance des deux pass-rushers des Tigers, DE Kevin Dodd (3 sacks et 5 plaquages pour perte) et DE Shaq Lawson (2 sacks). A l’exception du TD de 50 yards concédé à RB Derrick Henry, ils ont su s’imposer dans le backfield de #2 Alabama, particulièrement en 1ère mi-temps.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

13 Commentaires

13 Comments

  1. Nicogcn64

    12 janvier 2016 à 12h18

    Superbe match et un GRAND MERCI à la Chaine MCS pour la retransmission du match !!!!

  2. greg mgn

    12 janvier 2016 à 12h49

    Mettre 40 points à la Alabama et perdre …. Clemson est une université de Hipsters c’est pas possible.

  3. louvressac

    12 janvier 2016 à 19h20

    putain je le crois pas…4 TDs de 50 yards ou plus ! ils ont des secondarys dans le palmetto state ou quoi ?
    en NFL les défenses gagnent le titres….en college elles (et dans ce cas ci avec l’aide des special teams les special teams ) les perdent f**k the tide, f**k saban et f**k la SEC! comme chaque année a la même période depuis des plombes je suis dégouté !

    • mlagree

      12 janvier 2016 à 21h16

      Tu ne devrais pas être dégouté. C’était un match fantastique. Alabama est un beau champion. Ils ont su ajuster leur playbook dans le 4ème + onside kick de fou. Le secondary des Tigers a rapidement perdu Alexander mais s’est montré solide pendant 3 QT. Lane Kiffin a compris que Clemson utilisait bcp de cover 1 laissant ainsi OJ Howard tout seul. Bravo á lui. Saban est le meilleur coach NCAA de tous les temps. (je ne suis ps un fan d’Alabama)

      • louvressac

        12 janvier 2016 à 21h32

        d’accord avec toi sur a peu près tout mais de la même façons que je ne sais pas voir le barca ou le bresil en soccer,je ne sais pas saquer le tide….c’est redhibitoire !

  4. Ben

    13 janvier 2016 à 00h42

    Je viens de finir de regarder le match. Quel match! Une des plus belles finales que j’ai vu (USC-Texas reste toujours la référence). Clemson s’est battu jusqu’au bout mais pour battre Alabama, il faut être parfait. Le onside kick est sans doute le tournant du match.
    Vivement la saison prochaine! En plus la week 1 s’annonce folle!

    • Sev

      13 janvier 2016 à 12h49

      bizarre, car quand je lis faut être parfait pour battre Alabama, cela me laisse a penser que Bama est encore plus que parfait, pourtant je me souviens d’un match Ole-Miss vs Alabama où ça s’est terminé par une victoire d’Ole Miss, certes avec un peu (même beaucoup) de chances, mais cela reste une victoire, pourtant une équipe qui est soit disant plus que parfait ne commet pas ce genre de faux pas. Et le pire c’est qu’Ole Miss n’est pas une équipe parfaite, en perdant contre Arkansas par ex

      • Ben

        13 janvier 2016 à 19h37

        Bon j’ai pas tout compris mais en tout cas lundi soir, il fallait l’être pour les battre! Après, la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain. UConn a bien battu Houston…

      • Luzoan

        14 janvier 2016 à 09h35

        Bateman comme qb, çà a tout changé. Depuis Cocker n’ a plus benché…^^ De plus, chaque coach a une kryptonite, depuis 2 ans c’ est Coach Freeze…

        Et oui tu as raison, avec la victoire d’ OleMiss sur Arkansas, c’ était eux en finale SEC et çà aurait redistribué les PO… Mais les grandes équipes ont toujours une part de chance, et le Tide en a eu.;)

        Après 2 ans de disette, Bama reprend sa place, tellement de talent mais surtout de profondeur sur chaque poste, un Drake aurait été titulaire dans 99% des programmes par exemple.

        J’ aime pas l’ homme Saban, mais forcer de constater qu ‘il joue pour l’ histoire de ce sport, et qu’ il n’ est pas loin d’être le GOAT, mais difficile de comparer les époques avec Bear Bryant…

        Seconde édition des PO, çà prend ces marques doucement mais 4 équipes de plus ne seraient pas de trop^^

        Vivement la saison prochaine, vivement le NSD, les spring games!

        Et que Oregon, Texas et Michigan progressent que je kiffe encore plus…

        Merci TBP, çà fait plaisir de voir tous ce monde dans les commentaires, reste plus que les diffusions en français continuent, le cfb est tellement intense au niveau du jeu, c’ est vraiment le plus beau des footballs à mon gout^^

  5. Kid Ink

    13 janvier 2016 à 19h59

    Putain moi qui détestait Alabama… Je les hais encore plus…

  6. pep

    15 janvier 2016 à 10h43

    Une très belle finale!
    Je ne suis pas spécialement fan de Bama (mais encore moi un hater contrairement à certains de la communauté de TBP^^) mais force est de constater que ce programme (et Nick Saban) rentre d’année en année un peu plus dans l’histoire.

    Félicitations à Clemson qui s’est battu comme un beau diable et jusqu’au bout! Une belle finale ne peut se faire que lorsqu’il y a deux belles équipes sur le terrain et c’était le cas cette année!

  7. Cedgauth

    18 janvier 2016 à 09h33

    il n’y a qu’en college football pour voir une finale comme ça !
    I love this game ! oui je sais ça fait un peu retro 90’s….
    Merci encore à TBP et à Morgan (super le podcast cette année), le seul site en français (NCAA) qui nous permet de suivre notre passion. Longue vie à vous!!

    • mlagree

      19 janvier 2016 à 18h22

      +1
      Seul le College Football nous offre de tels spectacles !

      Merci à toi de nous suivre régulièrement ! Le dernier podcast de la saison 2015 sera disponible jeudi prochain.
      En tout cas, tous vos messages d’encouragement font extrêmement plaisir à toute l’équipe TBP.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Alabama Crimson Tide